Éditeur : Sega

Année : 1989

Support : Master System




Les jeux de guerre, ceux où on incarne un soldat qui affronte une armée seule avec sa zigounette et son couteau, ça a toujours marché. Il y en a eu un bon paquet sur l'ère 8-16 bits (même si ce ne sont pas forcément les jeux dont on se souvient forcément), en arcade, et bien entendu sur les consoles 3D, où là ça a été l'orgie. Et encore aujourd'hui, que ce soit sur des conflits historiques ou futuristes, la recette fait encore mouche, preuve en est certains FPS attendus chaque année comme le Messie du jeu vidéo.

La guerre s'est déclinée en plusieurs genres, on a eu le jeu de plate-forme-action (ou run'n gun), le rail shooter, le wargame et autres jeux de stratégie (même si là on n'est pas forcément seul contre tous), le FPS mais également le shooter. Oui, quand on y pense, dans un shoot'em up (ou shoot'em all selon d'où vous venez), on est seul à bord de son engin (une voiture, un hélicoptère, voir à pied comme dans MERCS) et on s'en va-t-en guerre pour s'échapper, rétablir la paix, voler des trucs chers...

Mais la guerre, des fois, c'est pas cool. Voir pas du tout. Et c'est justement via un shoot'em up qu'on le comprend, un shoot'em up nommé Line of Fire, sorti sur Master System.


Line of Fire est shoot'em up sorti en 1989 sur Master System. Jack, un soldat des Marines, a réussi à s'infiltrer dans une base ennemie et y a découvert une arme secrète qui pourrait faire basculer le cours de la guerre en la faveur de ce qui semble être les Etats-Unis. Mais il va falloir s'enfuir de la zone au plus vite ; n'ayant qu'une jeep équipée d'une mitrailleuse dans le coin, il passe la première et s'enfuit, mais est attendue par toute une armée en colère qui lui en fera baver.


Soyons franc : c'est pas beau. C'est pas beau et en plus c'est vide. Des détails grossiers histoire de dire que le sol ne soit pas que d'une couleur, des couleurs trop criardes pour un jeu de guerre, des sprites animés avec peu d'aisance et des animations indignes de ce que peut faire une Master System (notamment au niveau des explosions). Line of Fire ne met clairement pas la console en valeur, même avec cet effet de saut lors des sauts pour que la jeep puisse attaquer les ennemis aériens avec la mitraillette de la jeep pour économiser des missiles. Et puis les boss manquent cruellement de charisme dans leur design : pas de folie particulière, pas d'énormité, pas de quoi s'en souvenir une fois qu'ils ont été battus. A part ça... pas grand chose à sauver, on a vu mieux sur MS et haut la main.

 

Quand on entend les premières notes des musiques de Line of Fire, on se dit "pas mal, c'est de la MS correcte" et on a raison. Quand on entend cette musique du menu et celle du premier niveau, ça sent bon les années 80. Mais le souci... c'est que la musique du premier niveau est recyclé sur tous les niveaux en jeep, soit plus de la moitié des niveaux du jeu ! Et elle rentre assez facilement dans la tête, presque au point d'en devenir énervante... et ça deviendra très probablement le cas. Pour ce qui est des bruitages du jeu, c'est moyen, d'une parce qu'on les entend assez peu vu que la musique est bien plus forte (et qu'il n'y a pas d'options pour modifier le paramètres), et d'autre part parce qu'ils sont assez moyens, comme par exemple le bruit des tirs de la mitraillette de la jeep ou encore l'impact sur un adversaire à pied (ou sur votre engin).


Deux boutons sur votre manette, c'est suffisant pour jouer à un shoot'em up normalement. C'est le cas aussi pour ce jeu. La touche 2 permet de tirer à la mitraillette de votre véhicule, et 1 (Start) permet de lancer les missiles pour toucher les ennemis aériens (ou terrestres si vous êtes dans un hélicoptère). Bien tendu, on bouge avec le D-Pad, qui nous permet d'aller dans les directions qu'on veut... sauf qu'on ne peut pas aller plus haut que le milieu de l'écran. Dit comme ça, on pourrait se dire "et alors ? Ça ne sert pas à grand chose non ?" ; oui, mais c'est extrêmement frustrant de ne pas pouvoir aller où on veut sur l'écran dans un shoot'em up (ou shoot'em all si vous voulez, arrêtez de me prendre la tête avec ça) ! Si en plus on rajoute des véhicules qui ne savent pas passer la seconde (qu'est-ce que c'est lent, on s'attend à caler à tout moment, c'est dire), des sauts gigantesques mais également lents (et pouvant nous faire une vie si, dans le deuxième niveau, on attend bêtement au milieu de l'écran parce qu'on ne peut aller plus haut et qu'on retombe dans l'eau) et des tirs qui pourraient rappeler la légende de la lenteur des armes soviétiques, on obtient un jeu d'une lenteur plus que frustrante.

Et pour rester dans la frustration, sachez que le jeu ne dispose d'aucun power-up pour upgrader ses armes, on peut juste, de temps en temps , récupérer de la vie ou des missiles sur des véhicules-clés. De plus, si les tirs de mitraillettes partent droit devant vous, les tirs de missiles sont "téléguidés", c'est-à-dire qu'une fois tirés, ils partent dans la direction que vous leur indiquez avec le D-Pad (donc si vous esquivez un tir de votre ennemi en face de vous sur la gauche, alors que vous avez tiré un missile, ce dernier partira sur la gauche aussi, ratant votre ennemi...), ce qui veut dire qu'esquive et attaque contre un engin sur un autre plan ne font pas bon ménage : soit vous avez anticipé et vous touchez votre cible avant de devoir bouger, soit vous l'esquivez et vous ne marquez pas de point (et ne soignez pas votre pourcentage en fin de mission). Bonne chance !

 

Pour ce qui est de l'histoire, on est dans le typique du jeu d'action : un soldat arrive à trouver une super arme chez l'ennemi, mais maintenant faut la sortir de la zone hostile pour la ramener dans son camp, mais l'ennemi est présent et armé. Tout juste ce qu'il faut pour retourner vers le nord où doit se trouver la base alliée (bah oui, notre petit Jack va toujours vers le haut de l'écran), en prenant soin d'abattre toute personne n'étant pas de votre camp. Simple et efficace, on en demande pas plus au topo d'un shoot.


Le jeu dispose de trois modes de difficulté : Easy, Normal et Hard, histoire de se faire la main ou chercher du challenge. Dans ces trois modes, vous disposerez de deux vies supplémentaires et de deux continues (qui vous feront recommencer avec un score remis à zéro au début du niveau en cours). La différence entre le mode Easy et le mode Normal est assez fine, on la remarque surtout à partir du cinquième niveau où il est plus facile de le finir sans perdre de vie (et ainsi que de suite pour les niveaux suivants). A part ça, la difficulté du jeu est croissante, et plus on avance plus on trouve que la difficulté baisse par moment, car on commence à comprendre certaines mécaniques de jeu (notamment pour le lancer de missiles). Les patterns des boss ne sont pas difficiles à comprendre, et on s'étonne même d'esquiver les tirs plus facilement que contre des ennemis classiques dans des niveaux précédents, c'est assez incroyable. Attention toutefois à la perfidie de certains ennemis, comme par exemple les petits sous-marins, qui ne peuvent être touchés qu'au moment où ils sortent de l'eau (logique c'est vrai) où aux lance-missiles téléguidés qui se prennent dans les sprites de nuages. Le jeu n'est pas donné non plus !

 

Sept niveaux composent Line of Fire : des passages au sol en jeep, sur l'eau avec un bateau et même dans les airs avec un hélicoptère. Chaque niveau est assez court, en moyenne 3 à 5 minutes selon les boss et votre skill, mais ne comptez pas finir le jeu en moins de 20 minutes du premier coup (sauf peut-être en Easy, bande de petits chenapans), puisque les continues seront les bienvenus dans les derniers niveaux où l'esquive devient difficile. Un peu d'entraînement et ça passe, comme beaucoup de jeux orientés arcade de cette époque là sur consoles.


Verdict : avec Line of Fire, on a plus l'impression d'être dans un safari genre Tintin au Congo que dans un shoot'em up puissant et rapide.


bigvilo


Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur Gameboy chez notre partenaire

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/master_system/

Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/master_system/Line%2520of%2520Fire/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad