Éditeur : Electronic Arts

Année : 1991

Support : Megadrive



Parce que je ne suis pas toujours un original, parce que parfois, il m'arrive de tester des jeux que tout le monde teste, parce que, souvent, il faut bien manger (absolument aucun rapport car je ne suis pas payé pour faire ces tests et qu'ils ne sont pas monétisés ni sponsorisés)... Certains tests vous sembleront connus, mais il manque toujours cette patte que vous connaissez si bien, ce glissé de doigts sur clavier qui fait que vous revenez chaque semaine lire une nouvelle madeleine de Proust ou une nouvelle gerbe fraîche de la cuite du samedi soir. Et c'est pour cela que vous rentrez chez vous le soir après le boulot, juste pour décompresser en vous disant que "oui, sur JCF, on teste des jeux rétro pour vous".

 

Alors pourquoi ce discours un peu spécial pour commencer un nouveau test de la loose ? Tout d'abord parce que je ne me suis jamais adressé comme ça à vous lecteurs, mais également parce que le jeu qui sera décortiqué aujourd'hui est un mauvais jeu reconnu de tous : Dark Castle, dans sa version Megadrive.


Dark Castle est un jeu de plate-forme sorti en 1991 sur Megadrive, et également pas mal d'autres supports avant et après. Duncan, le héros du jeu, va devoir s'introduire dans le Dark Castle afin d'anéantir le Black Knight.


Loin d'être immonde, ce portage de Dark Castle sur Megadrive reste cependant en dessous de ce qu'on attend d'un jeu de la console, même en 91. Les personnages font assez simpliste, les textures rendent floues en jeu, peu de variété dans les ennemis rencontrés et des animations très sommaires, à la limite même de la léthargie ! Par contre, les couleurs sombres typiques de la console collent très bien avec l'ambiance voulue du jeu, plutôt inquiétante, comme si on était un soir d'Halloween pour aller chercher des bonbons dans un vieux manoir. Le titre ne reste pas comparable par rapport à la superbe version Amiga, mais surpasse largement les version DOS et Apple II. Mais ce bras réglé comme une horloge pour utiliser les pierres, qui sont nos armes principales au début du jeu, ça apporte une raideur assez importante à l'action, qui ne rendrait pas jaloux un retraité des mines de charbon ayant de l'arthrite depuis plusieurs décennies.

 

Parler de la musique de Dark Castle me donne encore des frissons après avoir joué au jeu. Et oui, j'ai bien dit LA musique. Il s'agit de la célèbre Toccata Fugue en Ré Mineur, cette musique de Bach faite pour les orgues par son côté très triste et massif, rendu célèbre grâce au premier film Dr Jekyll et Mr Hyde de 1931. Alors oui, c'est une très bonne musique classique, mais quand on l'entend en boucle (une petite boucle en plus, pas une boucle de 8-9 minutes variées) durant des parties où on rage à cause des morts les plus épiques qu'on ait vu dans l'histoire du jeu vidéo (vous en saurez plus un peu plus tard dans ce test), ça devient très vite lassant, usant et énervant, comme si la musique nous narguait. Alors je vous dirai bien de régler dans les paramètres de mettre le son sur OFF, mais dans ce cas elle se met en pause. Oui, en pause sur la note où vous avez arrêté la musique ! Bref, coupez le son de votre télévision, car même les bruitages ne sont pas appréciables : le bruit des chauves-souris qui battent des ailes ressemblent à celui d'un corbeau qui agonise, et le petit son qu'on entend lorsque notre "héros" est étourdi à la suite d'une petite chute est absolument ridicule. Du grand art dans la médiocrité et le mauvais goût.


Restons dans le festival de la médiocrité avec la prise en main du jeu. On ne peut pas faire plus lent et plus lourd : on se déplace normalement avec les flèches de droite et de gauche, on saute avec A, B permet de se baisser ou d'utiliser le bouclier quand on l'a obtenu, et on attaque avec C. Mais maintenant parlons des choses marrantes : pour ramasser un objet, il faut faire bas puis B (même si l'objet est en hauteur), et pour viser avec ses cailloux qu'on lance, il faut lever ou baisser son bras avec les flèches haut et bas ! Bien entendu, cela prend un certain temps, il faut être arrêter pour le faire (et être donc vulnérable aux ennemis mobiles) et le lancer n'est pas toujours précis (c'est souvent qu'avec le bras droit devant soi, on tire légèrement plus bas, et du coup on rate l'ennemi, qui fonce droit sur nous...).

Duncan est, comment dire, pas non plus super débrouillard et résistant pour un paladin qui veut attaquer un chevalier noir dans un château effrayant rempli de pièges. Certes, il est très courageux de se lancer dans cette aventure, mais quand on a peur de tomber de l'équivalent d'un mètre 50, de descendre d'une marche ou de tomber de deux marches d'escaliers, par risque de mourir, il vaut mieux rester chez soi avec un chocolat chaud. Car c'est ce qui risque de vous arriver dans ce jeu, tellement notre ami n'est pas dégourdi. Et le pire, c'est que s'il survit à cette terrible chute d'environ 15cm, il est étourdi pendant quelques secondes et doit reprendre ses esprits, en restant bien entendu vulnérable à tout ce qu'il l'entoure. Alors passons sur le fait de mourir si on marche sur un rat ou si on se prend un coup de fouet dans la hanche, mais être obligé de sauter par dessus une petite margelle qui normalement fait office de décor, c'est pas un peu se foutre de la gueule des joueurs qui n'en demandaient pas tant en terme de réalisme ?!

 

Dans Dark Castle, il faut partir à l'assaut seul d'un château, retrouver une clé pour ouvrir la porte de la salle du terrible et de l'équipement pour combattre Black Knight, et tenter de le réduire à néant. Oui, on prend d'assaut un château avec sa b*te et son couteau, sans avoir de quoi se défendre mis à part de petits cailloux qu'on trouve au sol, mais tout va bien se passer. Mais si on va assez loin dans le jeu, on se rend compte que le boss n'est pas mieux, puisse qu'il ne sait faire autre chose que de boire des chopes de bières. Classe. Bref, on attaque ce château sans réellement savoir pourquoi, à part de savoir que visiblement Saddam était là (vous comprendrez si vous arrivez à passer quelques niveaux).


Le jeu dispose de plusieurs modes de difficulté, trois pour être précis.Sachez que même en easy, le jeu ne sera pas simple ! Tout d'abord parce que vous pouvez perdre pour pas grand chose, comme par exemple chuter de 20cm et se faire toucher par un rat (qui doit sans doute avoir une lèpre assez costaude) ou se prendre un coup de fouet. Il faudra bien souvent comprendre les subtilités en recommençant encore et encore chaque tableau de chaque partie du jeu pour comprendre comment les passer sans prendre compte des mouvements et apparitions aléatoires des ennemis, et ne p&as tomber dans certains pièges. Malgré tout, le jeu dans son grand sadisme, fait preuve d'une certaine logique quand il veut : par exemple, si on a une clé, pourquoi en prendre une deuxième ? Ou si on lance un caillou sur un rat, il faudra bien s'attendre à ce qu'il se réveille au bout d'un moment, non ? Vous l'aurez compris, Dark Castle ne se laisse pas faire, et fait tout pour que vous éteignez votre console plus rapidement que prévu, fou de rage.

 

Le jeu ne dispose pas de mot de passe ou de sauvegarde, si vous vous lancez dans l'aventure, il faudra finir le jeu avant d'appuyer sur Off. Et quand on ne dispose que de trois vies, ça va très vite. En essayant encore et encore, en tombant dans les différents pièges du jeu, on arrive à finir une partie du jeu en environ 20/25 minutes pour un premier run, et à peu près autant pour les autres niveaux où il faut récupérer quelque chose pour accéder au boss de fin. Et normalement, avec l'expérience que vous vous êtes faits avec les trois précédents niveaux, les tableaux du Black Knight ne devraient pas trop vous poser de problème. Comptez donc au moins une bonne heure pour finir le jeu une première fois, et environ moitié moins lors de vos prochaines parties pas trop espacées de la première, histoire de ne rien oublier. Mais ça n'a strictement aucun intérêt de faire ça, surtout pour un jeu qui ne cherchera qu'à vous tuer psychologiquement durant le moins de temps possible.


Verdict : on dit bien souvent que Dark Castle est l'un des plus mauvais jeu de la Megadrive. Il n'a pas volé ce titre.

bigvilo


Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur Megadrive chez notre partenaire

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/megadrive/

Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/nimd/Dark%2520Castle%2520%2528USA%252C%2520Europe%2529/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad