Éditeur : Sega / Westone

Année : Mai 1991

Support : Arcade

RIOTCITY 00

 

En 1989, Capcom met un coup de pied à tous les Beat Them Up existant en sortant Final Fight, sprite enorme, animation et character design au top. C'est LE Beat Them Up référence en 2D. Du coup, tout le monde s'y mets, mais un autre s'ajoute à cette liste, il s'agit d'un jeu de Sega, enfin demandé à Westone par Sega plutôt : Riot City .

Petit rappel, Westone est connu pour la série Wonder Boy / Monster World, rien à voir avec le Beat Them Up donc. Ils ont une grosse réputation, travaille bien avec Sega, ils ont déjà sorti sur System16 le jeu Wonder Boy III : Monster Lair ou encore Aurail pour le compte de Sega.

Du coup en 1991, sortir un Beat Them Up n'a rien de déconnant, la vague Street Fighter 2 n'est pas encore venu tout fouttre en l'air alors pourquoi pas, mais faut il le faire bien, et ne pas juste plagier le maitre en la matière au point que les personnages, leurs coups sont des copies pures et simples !

RIOTCITY 10 RIOTCITY 19

Pour l'histoire, Paul et Bobby sont 2 policiers qui luttent contre une organisation de trafiquant de drogue nommé "MID" [et non Mad Gear hein]. Dans leur quête de justice, la copine de Paul se fait kidnapper par les méchants, ni une ni deux, les 2 justiciers partent sur l'ile de "Riot City", repère des malfrats pour la retrouver et dissoudre le gang. Oui c'est a peu près la même histoire que Final Fight !

RIOTCITY 35 RIOTCITY 17

Ici on combat avec Paul [ersatz de Cody dans Final Fight]. On a pas le choix, enfin si, si on prend les commandes du deuxième on peut jouer avec un personnage totalement différent, Bobby. Paul est équilibré [Cody quoi ...] et Bobby est lourd, plus fort. Etrange tout de même de ne pas donner le choix entre ces 2 personnages dès le début de l'aventure, difficile à comprendre. Là où Paul est une copie honteuse, Bobby sort de l'ordinaire puisqu'il s'agit d'un danseur de rue à la démarche très originale. Pourquoi alors l'avoir mis en second plan, jouable uniquement sur les commandes du second joueur ?

RIOTCITY PAUL RIOTCITY BILLY

Les protagonistes c'est fait, parlons des méchants, vous savez ces voyous qui veulent vous casser la tronche, ils sont peu nombreux, enfin je parle de variété, car en quantité, vous allez vous en taper des centaines. C'est bien simple, il y a 7 types d'ennemis différents [hors boss], le mec qui fait du kung fu, le militaire ressemblant à Saddam Hussein avec option couteau de chasse, le grand moustachu au jean sérré, le joueur de football américain, le petit gros au chapeau de cowboy, le voyou victime de base et le mec cool qui fait des glissades.

Les coups de ces derniers sont des copies pures et simples de ce qu'on trouve dans Final Fight, à la différence prêt que le mec au couteau, lâche pas son couteau, et que même s'il le lachait, tu pourrais pas le ramasser. Aucune arme n'est disponible pour le joueur malheureusement. Dans les caisses vous trouverez de tout, un peu de vie [très peu], des tas de choses à collectionner pour faire des points. C'est d'un ennui.

RIOTCITY 30 RIOTCITY 26

La bande son est typique des titres des années 90, quand on aime, c'est plutôt sympa, même si aucun morceau ne vous restera en tête.

La difficulté est relativement pénible, sachant que chaque vague est composé de 5 ennemis, que si 2 ou 3 mordent la poussière, 2 ou 3 les remplacent, on se retrouve fasse a des vagues ininterrompues, et ici, on attends pas qu'un mec vienne se battre, ils viennent à 5 en même temps. Il y a bien un coup spécial pour faire le ménage, mais le cout en barre de vie est immense [après on s'en fout, on compte pas les crédits ...].

En parlant de coup, on a que 2 boutons ici, le saut et le coup de poing. Un enchainement de 3 coups est possible, c'est tout. On ajoute à ça le coup de pied sauté en avant ou sur place, et voilà on a fait le tour. Les prises sont possibles, mais aucune variante, juste une projection moche est disponible.

RIOTCITY 23 RIOTCITY 27

Du coup on parcours Riot City [seul ou à deux donc] et on tabasse, sans arrêt, c'est le but me direz vous, oui mais c'est long ... long ... repetitif, dans les décors, les ennemis, car aussi nombreux soient ils, depuis le premier niveau, ce sont les 6 mêmes, et tous en même temps, pas de changement. Final Fight avait laissé un peu de suspense en laisse Andore et sa famille de côté pendant quelques temps, là non, tout le monde dès le début. Lassitude quand tu nous tiens. Du coup, on se dit que 3 ans après, Riot City semble déjà vieux comparé à Final Fight ... c'est triste à dire mais le jeu a mauvaise mine.

 Anecdote :

  • En 1991, Sega sorti 2 autres Beat Them Up, le premier en Arcade, D.D. Crew, plutôt mauvais et un autre pour sa console phare de l'époque, la MegaDrive, et vous savez quoi ? Streets Of Rage surplante en tout point Riot City, le tout sur un système moins performant ... On est jamais mieux servi que par soi même.

  • Une seule adaptation sur console de Riot City est sur PC-Engine Super CD / TG16 CD, Westone a procédé au portage de la même façon qu'il l'avait fait avec WonderBoy / Adventure Island, de fait, les versions ont beaucoup de différence, les personnages, ennemis, les noms sont différents. Les musiques également, de qualité CD, elles rendent bien mieux que la version originale. Adaptation trop fidèle au final puisqu'elle en garde les même défauts.

riotzone crestofwolf

 

RIOTCITY 01 RIOTCITY 02

RIOTCITY 04 RIOTCITY 03

  • La bande a une grosse réputation malgré tout [sorti en 2009], son compositeur, Jin Watanabe connu pour avoir produit la bande son de Monster World IV avec Shiniji Sakamoto.

Verdict :

Personne ne se souvient de Riot City, sorti dans l'indifférence générale, il n'y a rien dans ce titre que d'autres n'ont pas fait avant lui. Un resultat scolaire fourni par Westone [dont ce n'est pas la spécialité mais quand même], on copie le voisin, en ajoutant des fautes d'orthographe mais tellement grossière que cela ne passe pas lors de l'examen. Recalé !

RIOTCITY 16

LENNY


L'émulateur et la rom sont disponibles chez notre partenaire GameTronik.com !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad