alt


Éditeur: Capcom

Année: 1995

Support: arcade


On dit souvent que durant la période 80-90, les bornes d'arcade étaient plus puissantes que les consoles et autres ordinateurs (pour ce qui est des jeux vidéo bien entendu), et depuis la fin des années 90 – début 2000, cette tendance s'est inversée, et on tend vers une désuétude des bornes au profit des jeux consoles, accessible à tout moment et proposant du jeu en multi. Les salles d'arcade se sont vidées durant une dizaine d'années, mais depuis peu, elles ont tendance à redevenir à la mode auprès des fans de la première heure des salles peu éclairées sentant l'homme et le tabac, avec l'arrivée dans les salles de titres au fun intact (SF 3.3 qu'on trouvait assez peu dans les salles d'époque) et de jeux nippons qui n'avaient pas passé la frontière de l'archipel en leur temps (les DoDonpachi par exemple).

 Mais durant cet âge d'or du jeu d'arcade, où le jeu de combat était une institution, il y eut un jeu que l'on pouvait qualifier haut la main de meilleur sur consoles que sur borne, tant cette version était ratée en tout point, un jeu qu'il fallait absolument éviter dans les salles si on ne voulait pas passer pour un "bouffon"; ce jeu n'est nulle autre que Street Fighter: The Movie!

alt


 Jeu inspiré du film inspiré du jeu (c'est pas trop dur à suivre?!), Street Fighter: The Movie est un jeu de baston 2D avec personnages et décors digitalisés tirés du film : c'est ainsi qu'on (re)découvre avec plaisir (ou non) Jean Claude Van Damme, Kylie Minogue ou encore Raul Julia dans les rôles respectifs de Guile, Cammy et Bison. Le but du jeu est de faire une succession de combats où il faut sortir victorieux pour au final se battre contre Bison, qui a pour projet de prendre le contrôle de la Terre et de créer sa capitale, Bisonopolis. Vous pourrez donc choisir entre les 14 personnages du jeu, dont trois ont été spécialement créé pour le jeu, ou du moins ils ne font pas partie du casting du film sorti en 1994 (Sawada, Blade et Akuma). Vous pourrez vous combattre dans les arènes elles aussi digitalisées issues du film, histoire de ne pas être perdu.
 Avec tout ce digital, on se demande si Capcom n'a pas voulu s'aventurer sur le terrain de son rival de l'époque, Acclaim, qui s'occupait alors de la série de jeux Mortal Kombat, elle aussi fait en 2D avec des personnages et décors digitalisés. Et quand on regarde le résultat, on se dit que Capcom aurait mieux fait de rester dans un univers où il réussissait, à savoir la 2D avec de beaux sprites, fluides et permettant d'accomplir des combos techniques et dévastateurs. Là, on a affaire à un jeu pas très beau (faut l'avouer, le digit' ça va bien sur les 16bits qui veulent montrer qu'elles en ont encore dans le ventre à l'ère des 32bits), avec des bruitages vraiment bof, à la limite entre le rire moqueur et le rire de désespoir et une maniabilité pas top, surtout quand on voit un Super Street Fighter II X Grand Master Challenge, sorti un an plus tôt, permettant des gestes et enchaînements fluides tout en nécessitant un certain entraînement. Là, les combos (comprenez les enchaînements de coup successifs sur l'adversaire, pas les "Hadoken" et autres "Shouryuu Ken") sont accessibles à tous dès la première partie, car tout ou presque se fait en l'air, donc ne sautez surtout pas pour tenter d'attaquer votre adversaire par surprise sous peine de vous prendre un combo de 10 hits minimum (il en va de même pour l'ordinateur ou votre pote si vous maîtrisez à peu près cette approche du versus fighting).

alt


 Comme tout bon jeu d'arcade, l'intelligence artificielle est coriace, il ne faudra donc pas désespérer si vous vous prenez deux perfects d'affilé lors du premier combat. Il faudra quand même avouer que certains personnages sont cheatés (et non, je ne suis pas mauvais joueur!) comme Vega et Cammy, spécialistes des enchaînements aériens (ou Balrog, mais avec ses poings, faut apprendre à le jouer, comme dans tous les autres SF où il est présent). Mais entre nous, si vous jouez sur les combos aériens, Vega est plus qu'accessible. Les attaques spéciales sont moins accessibles que dans les épisodes 2D, mais sont quand même présentes (en version grand-mère, donc un peu plus lentes que dans SF II). Comptez bien quelques heures d’entraînement pour arriver à battre Bison dans le Final Stage.

alt


 Verdict: Street Fighter: The Movie est de loin l'un des plus mauvais jeux de la série, surtout sur borne, tout en faisant le minimum syndical pour ne pas être classé en "jeu de merde". Si vraiment vous voulez vous fritter aux personnages du film parce que vous n'aimiez pas la gueule de yankee de Ken, préférez la version console (disponible sur Saturn et Playstation).


bigvilo


Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur Mame chez notre partenaire www.gametronik.com

Emulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/mame/

Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/mame/Street%2520Fighter%2520The%2520Movie/



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad