Date de sortie : Novembre 1997

Éditeur : Rareware / Nintendo

Genre : Course Arcade

Support : Nintendo 64

Il était une fois un developpeur britannique, talentueux, maitrisant les dernières technologies 3D existantes pour console souhaitant créer des jeux d'envergure devant rester dans l'inconscient collectif. Il était une fois un constructeur de console, souhaitant donner une seconde vie à d'ancienne licence dont il n'a pas le temps de s'occuper tout en laissant sa chance à de nouvelle idée. C'est ainsi que naquit le partenariat entre Rareware et Nintendo. Après les coups de maitre que sont la série des Donkey Kong Country et Killer Instinct sur la 16 bits de Nintendo, ces derniers déciderent ni plus ni moins que de devenir actionnaire majoritaire. Un excellent choix, inédit ou presque pour Nintendo, qui confiera à Rareware le soin de sortir de nouveaux titres sur sa nouvelle console, la Nintendo 64.

Du coup, Banjo & Kazooie, Conker, Donkey Kong font figures de mascotte de cette nouvelle console aux côtés du plombier moustachu, a tel point qu'un jeu de course marchant sur les plates bandes de Mario Kart 64 était dans les cartons, il s'agit bien evidemment de Diddy Kong Racing !

Diddy Kong Racing débarque chez nous quelques mois après l'excellent Mario Kart 64. Fort de son succès avec de Donkey Kong Country ou encore de Golden Eye 007, Rareware se sent pousser des ailes et se lance dans un jeu de course "arcade" teinté d'une aventure proche d'un Super Mario 64. Culotté dira t'on de venir se frotter presque frontalement au plombier moustachu de la sorte. Mais qu'importe, Diddy ,accompagné d'une ribambelle de personnage connu ou en passe de l'être , se lance dans cette folle aventure motorisé ! Les jeux de qualité sur Nintendo 64 sont encore rares ... seuls Nintendo et Konami proposent des titres à la hauteur des exigences des joueurs. L'arrivée de ce titre est donc une bénédiction pour Nintendo, noel 1997 approchant à grand pas.

[RETRO TEST] Diddy Kong Racing

Graphismes :

La Nintendo 64 a été concu pour la 3D, c'est un fait. Malgré tout, la maitriser ne semble pas donner à tout le monde, clipping fortement présent, brouillard caracteristique, faible résolution des textures ... Malgré un rendu plus agréable à l'oeil que la PlayStation, on ne peut pas dire que les jeux Nintendo 64 sont des exemples de maitrise dans le domaine. Et pourtant, Diddy Kong Racing est beau, fin, fluide, sans brouillard et avec une profondeur de champs appréciable. Le titre de Rareware est plus beau que Mario Kart 64. Coloré, bien animé, cette ile dans laquelle l'on navigue comme si on était Mario dans Super Mario 64 dans un kart, un hydroglisseur ou un avion en mets plein les yeux pour l'époque.

 [RETRO TEST] Diddy Kong Racing [RETRO TEST] Diddy Kong Racing

Musiques :

La bande son correspond tout à fait à l'ambiance du jeu, fun, léger, entrainant à souhait. Les bruitages, voix [ou cris] sont bien rendus. Le tout sur une cartouche de 16Mb, bravo. Les crissement de pneu, le son des roquettes arrivant derrières votre véhicule, le tout sur fond de musique funky donkeykongesque ça le fait.

Maniabilité / gameplay :

Le jeu est relativement complet pour un jeu de ce genre. Ici on a un mode "Histoire", contre la montre, multijoueurs, du classique. Il y a X personnages, du plus connu Diddy à Tip Tup en passant par Banjo ou encore Concker qui n'est pas encore alcoolique [boire ou conduire ...]. Chaque personnage dispose de point fort et faible comme toujours, vitesse, maniabilité et cetera.

Le mode le plus surprenant reste le mode solo ou "histoire", car ici, on doit à la manière d'un Super Mario 64 récupéré des ballons [à défaut d'étoile] en parcourant le monde ouvert ou en gagnant les courses. Une fois un certain nombre de ballon en votre possession, d'autres courses / niveaux se débloquent.

Il y a 4 mondes, chaque monde se compose de 4 courses avec les autres personnages puis d'une course contre le boss de ce monde. Il y a également des défis, accessible avec des clés cachées dans les mondes ainsi qu'une course où il faut récuperer des pieces sur l'ile, par exemple. Bref c'est relativement varié est sympathiquement mis en scene.

[RETRO TEST] Diddy Kong Racing [RETRO TEST] Diddy Kong Racing

Le gameplay est triple, puisqu'ici on fait des courses à bord de karting, d'hydroglisseur ou d'avion, chacun des véhicules disposent de sa propre maniabilité. Le choix du personnage est alors décisif, certains étant particulierement inadapté à tel ou tel type de véhicule.

On ajoutera un bon paquet d'arme et bonus disponible sur la piste, avec une nouveauté, le fait de pouvoir "augmenter" son bonus en attrapant un second ballon par exemple. Ainsi une roquette deviendra téléguidé avec ce bonus, le boost sera plus long et cetera.

[RETRO TEST] Diddy Kong Racing [RETRO TEST] Diddy Kong Racing

L'aventure solo est donc bien plus longue que celle d'un Mario Kart 64, difficile diront certains, mais rien d'insurmontable pour autant. Hélas le mode multijoueurs est juste un accès aux courses déjà vues dans le mode solo mais à 2, 3 ou 4 simultanement. Le titre est moins fun en multi qu'un Mario Kart 64.

Scénario :

Diddy Kong reçoit la lettre de son ami Timber le tigre qui vit sur l'île des tigres [logique], ce dernier a besoin d'aide car un sorcier ... cochon venu de l'espace ... sévit sur l'ile, a verouillé toutes les portes vers les courses et autres mondes !!

[RETRO TEST] Diddy Kong Racing [RETRO TEST] Diddy Kong Racing

Replay value :

Grand classique de la Nintendo 64, nombreux sont ceux qui lui préferent Mario Kart 64 et son mode multi plus fun et intuitif, portant Diddy Kong Racing est plus agréable à l'oeil, demande plus de doigté au niveau de la conduite, les bonus de course changent et cela fait du bien. On y revient donc, mais plus pour une partie d'aventure en solo que pour le multijoueur, je le concède.

Anecdotes :

  • Tip Tup est visible dans Banjo Kazooie et Banjo Tooie
  • Une version Nintendo DS est sortie en 2007 baptisée Diddy Kong Racing DS. Un nouveau monde au menu, quelques changements graphiques, la disparition de Banjo et Conker, partis chez MicroSoft entre temps, remplacés par Dixie et Tiny Kong. Une bonne façon de redécouvrir le jeu sur console portable.
  • La suite officielle de Diddy Kong Racing n'a jamais vu le jour, présenté sur GameCube à l'E3 2001, ce dernier nommé Donkey Kong Racing. Rareware avait prévu de mettre en scène la famille Kong avec tous les destriers vu dans la série, rhinoceros, espadon ou encore éléphant. Hélas le projet fut abandonné suite au rachat de Rareware par MicroSoft.
 

Conclusion :

Diddy Kong Racing est un incontournable de la Nintendo 64, sur le plan technique et ludique, une réussite. Certes les personnages n'ont pas le charisme de Luigi, Toad, Peach ou Wario mais ce mode aventure est bien plus plaisant que d'enchainer les coupes à Mario Kart 64. Les 2 titres sont donc complémentaires, mais on a tendance à oublier la qualité du titre Rareware, et c'est bien dommage. Alors filer trouver la cartouche ou la rom et lancez vous dans cette aventure motorisée et loufoque.

Lenny

Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu de Rareware chez notre partenaire GameTronik !

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/n64/

Roms: http://www.gametronik.com/site/fiche/n64/Diddy%2520Kong%2520Racing/

Commentaires   

 
0 # Guest 05-08-2017 16:19
Impatient de lire le prochain article comme à chaque fois.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad