Date de sortie : Dec 1996  [JP] / Avril 1997 [US] / Juin 1997 [PAL]

Éditeur : Namco

Genre : Course Arcade

Support : PlayStation

Ridge Racer fait parti des titres mythiques de la PlayStation, c'est même le titre phare du lancement de la machine, exploitant les capacités 3D de la machine à bon escient [contrairement à Daytona Usa sur Saturn ... oops]. Le jeu de Namco adapté de l'Arcade est simple d'accès, rapide et fun à jour, une suite sortira peu de temps après, Ridge Racer Revolution, plus fluide, plus rapide encore, avec la même recette. Puis vient Rage Racer, avec une approche différente des versions disponibles en Arcade ... un tournant "console" dans la série pour Namco. C'est de ce titre dont l'on va causer aujourd'hui.

Rage Racer est donc le premier titre de la saga de Namco réellement pensé pour la console de Sony, Ridge Racer était une adaptation directe de la version Arcade, Ridge Racer Revolution étant une exclusivité Sony mais n'apportait pas de grande nouveauté par rapport à Ridge Racer [nouveau circuit, nouvelle voiture ...], du coup Rage Racer détonne de ces ancêtres, surtout avec le GP Mode, ce mode de jeu où l'on gagne des récompenses en fin de course pour améliorer ou acheter de nouvelle voiture, inédit jusqu'alors dans la série. Rage Racer marque également un tournant en terme de direction artistique, ce titre est plus sombre, plus sérieux, première étape vers le plus complet des Ridge Racer sur PlayStation, le Type 4, mais c'est une autre histoire. Namco et son Rage Racer arrivera t il a fédérer autour de lui autant que ses prédécesseurs ?

 [RETRO TEST] Rage Racer

Graphismes :

Namco maitrise le hardware de la PlayStation, cela se ressent, c'est fluide, beau pour l'époque [Gran Turismo ne sortira qu'un an plus tard], la console en mets plein les yeux. Les décors sont fournies, détaillés, on se surprend a chercher les éléments d'animation présents dans ces derniers. Du tout bon donc. Des ralentis permettent de se rendre compte de tout cela d'un point de vue plus cinématographique. Entre l'avenue des champs élysées, le bord de mer grecque ou encore les chutes d'eau montagneuse, sacré mélange mais totalement réussi.

 

A noter que c'est le premier Ridge Racer à disposer d'une introduction en image de synthèse avec la mise en scène de la charmante Reiko Nagase.

Musiques :

Je ne suis pas objectif, j'aime les musiques de Ridge Racer et ses compositeurs. Donc oui c'est de la musique electronique [orientée Techno], rapide, inspirée collant parfaitement au jeu et à l'esprit que Namco souhaite donner à sa saga. Une toute nouvelle playlist donc, composée par Hiroshi Okubo et Tetsukazu Nakanishi, là où les précédentes playlist étaient des compilations de remix faites par des DJ japonais. Rage Racer posséde une bande son plus cohérente dans son ensemble donc.

Les bruitages, sons de moteurs sont à la hauteur, on ne cherche pas le réalisme mais le dynamisme d'un jeu d'arcade. Néanmoins, le son généré par les collisions détonne un peu, comme dans les précédents épisodes ceci dit.

Maniabilité / gameplay :

Qui dit Ridge Racer dit gameplay simple et accessible, basée sur la vitesse, le drift [et la technique associée]. Ici c'est un peu différent, la conduite se veut un peu plus "réaliste" selon le véhicule choisit. Par exemple, avec la voiture de base, on ne peut drifter comme on pouvait le faire sur les épisodes précédents, il faudra donc travailler les trajectoires et changements de vitesse pour commencer, ensuite, si on le souhaite, on pourra déraper dans tous les sens. Rien a redire à ce niveau là, Rage Racer est un tournant plein de maturité qui se poursuivra dans Type 4 [avant de disparaitre dans Ridge Racer 5].

 

Tout va bien jusque là, mais un gros défaut apparait, les collisions, déjà qu'au niveau du son c'est plutôt mauvais, niveau manette c'est lamentable. En effet une collision avec un mur, un adversaire vous fera perdre enormement de vitesse ... logique me direz vous ... oui mais non, Ridge Racer a toujours favorisé les collisions impactantes mais non bloquantes à ce point. Le pire c'est lorsqu'un ennemi vous rentre dans le pare choc arrière, c'est votre voiture qui s'arrête là où celle de l'adversaire accelère pour vous doubler, ridicule. Si l'envie vous prend de faire la même chose à l'adversaire [lui rentrer dans le pare choc arrière], la règle ne sera pas la même, vous ralentirez et pas lui. Bref c'est un élément de gameplay pénible en course, dommage.

 

Les modes de jeux sont classiques, course rapide, contre la montre, versus, mais le mode Arcade est remplacé par le mode Grand Prix. Ce dernier est l'essence de Rage Racer. Ici on roule pour devenir le Rage Racer, gagnant des courses pour arriver jusqu'à la fin du jeu et rouler dans des voitures modifiées ou de plus en plus rapides. Il y a donc le choix, modifier sa voiture pour la mettre à niveau ou acheter une nouvelle voiture flambant neuve capable de lutter dans les nouvelles classes de courses. Reste qu'il n'y a que 4 cicruits [dont un oval] et que ces cicruits partagent de nombreux parties de pistes communes, cela fait donc très peu de changement et ce n'est pas les versions miroir qui changeront la donne. Côté voiture, au départ, une voiture imposée, puis quelques unes, inspirées de modèle réelle, débarque. Le nombre de voiture au final n'est malgré tout pas folichon, 13 au total. Manque de contenu malgré les jolies promesses au final.

Scénario :

C'est un jeu de course Arcade ... malgré le mode Grand Prix, rien à déclarer dans cette section, devenait le Rage Racer, c'est tout !

Replay value :

Difficile à dire, à titre personnel j'aime y revenir pour les musiques, l'impression de vitesse que dégage Rage Racer mais on se lasse rapidement des circuits et de leur manque de diversité. Le mode Grand Prix n'est pas très long pour qui veut s'essayer. Malgré tout on y reviendra pas autant qu'un Ridge Racer c'est certains.

 

 

 

Anecdotes :

  • Rage Racer est le premier titre de la saga permettant de piloter un camion, le Lizard Hijack [en boite manuelle uniquement].
  • Les versions japonaise et américaines n'ont pas le même texte introduction au mode Grand Prix, plus longue et avec lu par une voix féminine dans la version japonaise.
  • La publicité française de Rage Racer :

Conclusion :

Rage Racer est un bon jeu d'arcade sur PlayStation, mettant en avant la maitrise technique de Namco,un gameplay rapide et une bande son propre à la saga Ridge Racer. Hélas le relatif faible contenu et quelques défauts de gameplay [collision] font qu'il ne connaitra pas le panthéon des jeux de course de la console de Sony. Tout juste pourra t on dire qu'il s'agit d'une version d'essai pour le prochain Ridge Racer, Type 4, qui reprendra de nombreux codes et éléments de Rage Racer, en les améliorant tous.

Lenny

Retrouvez l'émulateur PlayStation chez notre partenaire GameTronik !

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/playstation/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad