Date de sortie française: 21 janvier 1993

Editeur: Nintendo

Genre: course

Support: Super NES

 

Avant 1993, les jeux de course, c'était pas forcément ça : certes, F-Zero est venu cassé la baraque avec le mode 7 de la SNES (mais seulement un joueur), pour le reste, le jeu de course console propose bien souvent de la 3D isométrique, de la vue de dessus ou une vue arrière à la Outrun, ne proposant pas souvent de sensation de vitesse (ou alors minime) et du fun à plusieurs assez limité pour qui n'est pas adepte ultime des virages à la corde. Mais Nintendo, aidé de sa mascotte Mario, va nous sortir un jeu jouable à deux simultanément sur sa dernière console, la Super Nintendo, en proposant une conduite accessible mais pointue, et également du fun au point qu'une course peut être gagnée grâce à un simple objet. Je parle bien entendu de Super Mario Kart.

Super Mario Kart est un jeu de course sur circuits sorti début 93 sur Super Nintendo. On incarne Mario ou un de ses 7 amis ou ennemis, et il faudra terminer premier au cours des coupes composées de cinq courses pour remporter le trophée en or. Un mode à deux joueurs est également disponible, pour s'affronter pour la victoire, mais également un mode arène pour s'affronter avec les armes du jeu. Car oui, il y a des armes à utiliser dans ce jeu, et c'est ce qui fait une partie du sel du titre.

Graphismes :

Le mode 7 de la Super Nintendo est employé d'une des meilleures manières avec Super Mario Kart. Tous les décors sont plats, seuls les objets posés au sol ou les obstacles, comme les tuyaux ou les poissons, sortent du reste des circuits, étant donné que ce sont des sprites 2D sur cet aspect 3D que donne ce mode exclusif. Cela nous donne une impression de vitesse plutôt bonne, et une immersion excellente avec ces éléments qui se chargent assez loin, que ce soit les adversaires ou les pièges. Si aujourd'hui, cet affichage pique un peu les yeux de ceux qui ne l'ont pas connu à l'époque et ne l'ont pas trop suivi après le passage à la 3D, pour la console c'est un très bon tour de force, qui met les autres jeux de course à genou. L'ajout des personnages de l'univers de Mario, comme Luigi, Donkey Kong Jr ou Toad, permet de s'identifier à un héros plutôt qu'à un véhicule ou un pilote casqué.

Musiques / bande-son :

Autre point fort du titre, son ambiance sonore. Des musiques entêtantes, en rapport avec l'univers du circuit et récurrentes en fonction du monde où se trouvent les circuits en cours (on retrouvera la même musique qu'on se trouvent sur une deux courses de l'île Choco ou un des quatre Circuit Mario), avec une musique inédite pour la Route Arc-en-Ciel. Les bruitages sont également excellents et bien gérés, avec un moteur qui augmente en régime en fonction de l'accélération du personnage grâce à ses pièces ou ses dérapages réussis. On a même le droit à des bruitages rigolos avec l'utilisation des objets ! Aucun point négatif à la bande-son, elle manque même quand on ne l'a pas en jouant en sourdine. Un véritable plaisir.

Maniabilité / gameplay :

Le gameplay simple mais très profond de Super Mario Kart est une référence et passionne les adeptes encore aujourd'hui. Pour la partie « simple », on accélère avec B, on lance son objet avec A (possibilité de le lancer vers l'avant ou vers l'arrière en appuyant en même temps sur la flèche du haut ou du haut, exception faite à la carapace rouge), Y permet de freiner et les gâchettes permettent de sautiller ou de déraper si on les maintient en tournant. Rassurez vous, on prend vite le pli. Mais pour ceux qui veulent aller plus loin et avoir une pleine maîtrise du jeu, notamment pour tenter de superbes chronos ou tout simplement terminer tous les championnats avec la première place : par exemple, les pièces que l'on ramasse en cours de course permettent d'aller plus vite, donc plus on en a, plus la vitesse maximale du kart augmente (attention de ne pas en perdre en se prenant un objet, en tombant dans un trou ou dans l'eau ou en percutant un adversaire). Egalement à noter : on gagne en vitesse en réussissant un dérapage avec les gâchettes, ce qui permet de perdre un virage à la corde ou presque sans perdre de vitesse liée à une ligne droite ou à un enchaînement de dérapage successifs (la technique du snaking est apparue avec ce jeu) ; on peut ainsi gratter une dizaine de secondes voir plus en maîtrisant les dérapages. Et en plus de la vitesse qu'on peut gagner en cours de courses, les personnages sont classés par catégorie de poids/vitesse/accélération : Koopa Troopa et Toad sont légers et ont une bonne accélération, mais arriveront vite à la vitesse maximale, alors que Bowser et Donkey Kong Jr sont lourds, ont une mauvaise accélération mais arrivent à une vitesse finale très élevée par rapport aux autres, devenant de redoutables pilotes pour le Time Trial et les records de temps en solo.

Les circuits disposent bien souvent de raccourcis à exploiter, bien souvent avec des bonus, comme la plume ou le champignon pour accélérer. Bref, jouer et profiter de ce jeu est rapide, mais le maîtriser est un art et demandera de passer un paquet d'heures à recommencer, encore et encore...

Scénario :

Comme tout bon jeu de course, le but de Super Mario Kart est de gagner des courses, voir des championnats de cinq courses d'affilées avec des points pour les quatre premiers à la fin de chaque course, le tout avec les personnages Nintendo juchés sur des karts. Et ensuite ? Et bien on gagne une coupe et on peut sabrer le champagne. Et encore, je vous ai fait la version longue !

Replay value :

Cette fois c'est bel et bien LE véritable point fort du jeu. En solo, les modes 50 et 100cc se maîtriseront plus ou moins facilement (la Special Cup commencera à bien vous donner du fil à retordre), et il faudra vraiment de la maîtrise et des échecs avant de terminer premier dans le mode 150cc. Si vous avez l'âme d'un superplayer, le jeu dispose d'un mode Time Trial sur chaque course du jeu, et quand vous maîtriserez la conduite côté pointu du jeu, il deviendra une véritable drogue. Si vous avez des amis et une seconde manette, vous pourrez tenter les Grand Prix en vous mettant quelques carapaces à la figure, ou vous pourrez également tenter le mode Bataille en arène, où chacun des deux joueurs s'affrontant possède trois ballons, représentant leur vie, et après s'être fait toucher trois fois par un objet (aussi bien les siens que ceux des adversaires), on perd la partie et on peut recommencer, dans des arènes fermées rappelant les courses classiques. Le jeu gagne alors une durée de vie de plus d'une centaine d'heures, qui n'aura pour s'essouffler que la perte de ses potes après les avoir battu à plate couture sur toutes les courses et toutes les arènes possibles (ou la sortie d'une suite...).

Anecdotes :

  • En fonction du personnage que l'on prend dans le jeu en mode Grand Prix, le classement sera toujours le même. Si on prend Mario, le classement sera presque toujours comme suit : DK Jr, Peach, Yoshi, Luigi, Toad, Bowser et Koopa Troopa ; pour Yoshi, ce sera Koopa Troopa, DK Jr, Peach, Bowser, Mario, Toad et Luigi.
  • En maintenant appuyer A et Y à l'écran de sélection du pilote, on peut avoir un mode encore plus difficile.
  • Le championnat du monde Super Mario Kart est toujours disputé aujourd'hui, proposant aux meilleurs de s'affronter sur le GP en 150cc, le Time Trial, le mode Battle et le Match Race.
Conclusion :

Si ce n'est des adversaires du haut du panier qui ont bien souvent des étoiles et le fait que l'on sache à l'avance qui sera notre rival en mode GP, Super Mario Kart est une réussite tant sur le point graphique, sonore, prise en main, durée de vie et multijoueur. Un must have de la 16 bit de Nintendo, qui n'a finalement pas si mal vieilli que ça, bien qu'ayant engendré pas mal de rejetons directs ou plus officieux (Street Racer et Crash Team Racing étant les plus réussis).

bigvilo

Retrouvez l'émulateur et la rom du jeu sur Super Nintendo chez notre partenaire 

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/snes/

Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/nisnes/Super%2520Mario%2520Kart%2520%2528Europe%2529/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad