Date de sortie :  1993 [JAP/US]

Éditeur : Konami

Genre : Beat Them Up

Support : Arcade

S'il y a bien un genre qui est mieux sur borne que sur console, c'est bien le Beat Them Up ! Quoi encore un BTU j'entends ? Passes ton chemin manant, on n'en a jamais assez, tant qu'ils sont de qualité [souvent]. Il est vrai que le côté rebel, voyou des années 80 dans les salles d'arcade enfumée, malfamée, mal eclairée renvoi forcement au poing bouche proposé dans la plupart des Beat Them Up. Je ne reviendrai pas sur la genêse de ce genre, Kung Fu Master, Renegade, Double Dragon, Final Fight ... Denjin Makai 2 ... Bref on les connait tous, on y a tous mis des crédits [enfin la plupart d'entre nous] ou joué à leur portage console, quand il y en a. Et c'est là le problème, jusque dans le milieu des années 90, l'Arcade supplante, et de loin, la puissance disponible sur les consoles de salon, malgré des portages de qualité [Final Fight CD] et même des titres exclusifs [Streets Of Rage par exemple], le coeur du Beat Them Up bat sur borne d'arcade, la plupart du temps au format Jamma. Du coup, il y a des dizaines et des dizaines de BTU méconnus qui méritent plus de lumière, c'est pour cela que j'appuie fortement dans ce domaine en terme de Retro Test et ce n'est pas ce Violent Storm de maitre Konami qui échappera à la règle tant il est à découvrir ou redécouvrir de toute urgence.

 

Konami a une grand experience dans le domaine du Beat Them Up, on leur doit Crime Fighters [1989], Teenage Mutant Ninja Turtles [1989], X-Men [1992] ou encore Asterix, Les Simpsons [1991]. Leur grande force, au dela de leur maitrise technique, et la variété des situations proposés et l'humour qui accompagne ces titres, brisant ainsi une certaine lassitude lié à ce genre, où l'on avance, tape des vilains, et on avance, et on retape des vilains. Sans compter que Konami innove dans le genre en proposant des bornes jouables à 3, 4 voire 6 joueurs simultanés [X-Men par exemple], on peut dire que Konami n'a rien a envier à Capcom dans ce domaine. Parmi ces titres, une série de BTU classique, à la Final Fight, Crime Fighters aura le droit à une suite, Crime Fighters 2 [ou Vendetta pour les intimes] sorti en 1991 puis à un titre concluant cette saga "combat de rue à l'ancienne" et étant même le dernier representant du genre à sortir en arcade par Konami : Violent Storm.

VIOLENTSTORM 00

Graphismes :

La première chose qui saute aux yeux c'est la taille des sprites, bien au dessus de la moyenne des BTU. Les personnages sont grands, bien animés et chaque type d'ennemi dispose de sa propre mécanique, c'est à dire qu'ils ne vous attaquent pas de la même façon tout simplement. Ils sont souvent nombreux à l'écran, ce qui donne une impression de melee pas désagréable puisque representant bien l'effet sans issue bien connu des amateurs de BTU.

VIOLENTSTORM 09 VIOLENTSTORM 31

Les décors comme les personnages sont très détaillés, peut être l'un des BTU les plus complets à ce niveau d'ailleurs. L'influence du classique Final Fight se fait ressentir, mais Konami s'en amuse en multipliant les clins d'oeil sans s'en cacher. Le gout du détail, l'humour de Konami font mouche dans ce monde post apocalyptique. Un sacré boulot. Bien que classique dans son approche, on y retrouve des ennemis originaux avec leur "caractère" propre comme indiqué plus haut, visuellement haut en couleur, le panel est suffisemment varié pour éviter l'ennui habituel des BTU, plus qu'à l'accoutumé en tout cas. La plupart des décors sont destructibles, c'est un peu la norme en 1993 tout de même. La mise en scène contre les boss rappellent celle de Teenage Mutant Hero Turtles, ce qui n'est pas pour déplaire, cela fait toujours sourire en tout cas, ils sont souvent grotesques.

VIOLENTSTORM 21 VIOLENTSTORM 56

Musiques :

Attention les oreilles, un style très caracteristique, on aime ou on aime pas, mais si on aime, c'est du très haut niveau. La maitrise de Konami dans ce domaine n'est plus à prouver. On passe du rock à la disco avec même des passages Hip Hop le tout avec des voix de chanteur ou de choeur, completement dingue, comme ce jeu, à écouter d'urgence.

Certains titres rappelleront la bande son de TMNT : Turtles In Time, le titre utilisant le même processeur sonore. La bande son est disponible sur CD pour les interessés et fan du Konami Kukeiha Club.

Les bruitages et autres voix digitalisées ne sont pas en restent. Le jeu est perfomant de ce point de vue aussi, l'impression de grosse bastonnade bien fun est bien au rendez vous. Ca part dans tous les sens, et ce n'est pas pour nous déplaire.

Maniabilité / gameplay :

Les 3 personnages, Wade, Kyle et Boris se lancent donc dans une aventure classique de la recherche de la princesse kidnappée par le gros méchant. Leur style est très classique, le type équilibré, son pote rapide et le gros lourd [Final Fight Casting Rulez]. Les 3 sont jouables, on prend du plaisir avec chacun d'entre eux [Oh je te vois rire toi là bas derrière ton écran, coquin !]. Là où Konami marque sa différence, c'est dans la diversité des coups, on est loin du titre "standard" de Capcom, ici on dash, on esquive, les prises sont multiples, un coup en diagonale et différent d'un coup de face par exemple.

VIOLENTSTORM 41 VIOLENTSTORM 12

Les coups spéciaux pour se sortir d'un mauvais pas sont bien là, consommateur d'energie comme toujours. Wade et Kyle ne pourront faire de prise à des personnages "lourds", respectant une certaine logique "physique". Le déroulement de cette course poursuite vous amenera dans des environnements divers et variés, chaque boss dispose de son pattern propre [logique] et aucun ne se ressemble, c'est un point fort quand on le compare à la concurrence et à leur lot d'Andorre multicolore.

Les boss justement, sont completements fous, chacuns dans leur style, l'humour omniprésent, les clins d'oeil à Final Fight et un dernier boss "Orochiesque" finiront par achever cette aventure haute en couleur et en douleur [pour nous ou l'ennemi, au choix].

VIOLENTSTORM 53 VIOLENTSTORM 62

Le titre n'est pas très difficile mais loin d'être simple, la "complexité" du gameplay permet de se sortir de n'importe quelle situation, faut il le maitriser. Un temps d'adaptation et de prise en main est nécessaire. Une fois ce passage accompli, le titre est l'un des BTU les plus jouissifs exitants. Konami a mis le paquet pour finir en beauté ... on le regrette presque.

Scénario :

Après la 3ème guerre mondiale, les Etats Unis ne sont plus que ruines. Des bandes s'organisent pour piller, attaquer les derniers citoyens en ville, il reste pourtant des justiciers pour protéger la ville de ces malfrats. Leur plus gros problème étant le "Geld Gang", le plus dangereux de tous, et comme de par hasard, un dimanche ensoleillé, Sheena, la jolie blonde, revient de son marché en faisant signe a ses amis justicier, Wade, Boris et Kyle [Les 2B3 de l'époque]. Quand tout à coup, le vilain Red Freddy la kidnappe sur sa moto violette avec tête de mort ... Evidemment tout le monde par à sa poursuite pour sauver la princess ... leur amie ! A défaut d'être original, la scène fait sourire.

VIOLENTSTORM 05 VIOLENTSTORM 06

VIOLENTSTORM 07 VIOLENTSTORM 8

Replay value :

Combien de parties avez vous joué sur Final Fight ? Comme nous tous, beaucoup ... Et bien je pense que vous devriez en passer autant sur Violent Storm, car c'est l'évolution naturelle de Final Fight, ce qu'un Final Fight 2 ou 3 [en Arcade] aurait du être. Plus drole, plus beau, plus malin et plus complet. Du coup, oui on y rejoue souvent. Alors quand on vous parlera BTU, que vous voudrez faire une partie, lancer Violent Storm sans le vouloir à la place du classique de Capcom, plus de plaisir vous aurez. Et on peut repeter l'opération à chaque fois.

VIOLENTSTORM 65 VIOLENTSTORM 66

VIOLENTSTORM 68

Anecdotes :

  • Violent Storm est jouable à 3 sur sa borne d'origine, 3 fois plus de plaisir ?

VIOLENTSTORM 01

  • Le jeu n'est jamais sorti chez nous, triste, alors que Crime Fighters 2 / Vendetta a eu le droit à une version pour les salles européennes.
  • Si l'on finit Violent Storm en 1 crédit [bon courage], on a le droit à un bonus stage "Violent Round" ! En fait il s'agit de refaire le jeu de puis le début mais avec un plus grand nombre d'adversaire.
  • Il y a de nombreux clins d'oeil à Final Fight, les situations sont souvent identiques dans les 2 jeux, plutôt que de copier bêtement [comme les autres] Konami en a joué et s'en amuse, avec son humour caracteristique.

VIOLENTSTORM 9 VIOLENTSTORM 28

VIOLENTSTORM 004          VIOLENTSTORM 04

Conclusion :

Violent Storm est le dernier Beat Them Up de Konami, et tout est dedans, alors oui c'est une copie assumée de Final Fight jusque dans certains détails, mais c'est plus drôle, plus complet, plus sexy, plus Konami. Alors ce n'est pas le meilleur Beat Them Up existant mais il fait parti des tout meilleurs à coup sûr et merite plus qu'un coup d'oeil tant son esthetique, son gameplay et sa bizarrerie fait du bien. Changer vos habitudes et à vos sticks !

Lenny

Retrouvez l'émulateur Arcade et la rom chez notre partenaire GameTronik !

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/mame/

Rom: http://www.gametronik.com/site/fiche/mame/Violent%2520Storm/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad