Bonjour à toutes et à tous. Voici un nouveau Collector Test, et pour une fois, nous allons nous intéresser à la version collector d'un jeu de PSP. Mais étant donné qu'il y a eu très peu de collectors sur cette console en Europe, nous allons nous tourner vers une édition tout droit sortie du pays du Soleil Levant, avec Tales of the Heroes : Twin Brave en Premium Edition.

 

Commencé en 1995 au Japon, la série des Tales of n'a réussi à se faire réellement un nom en Europe grâce à Tales of Symphonia, l'épisode sorti sur Gamecube par chez nous en 2003. Depuis, pas mal de titres de la série sont sortis chez nous, comme Tales of Xillia sorti récemment ou Tales of the Abyss sur 3DS. Mais chez nos amis nippons, la série et toutes variantes comportent en tout plus de trente jeux !

Le jeu sur lequel nous allons nous intéresser ne fait pas parti de la série principale, ni de sa suite : il s'agit d'un titre dans l'univers de la série de Namco (fait par ces derniers bien sûr), mais qui n'a pas de logique avec les autres titres. En effet, il ne s'agit pas d'un RPG, mais d'un beat'em all ! Dans ce cross-over entre différents épisodes de la licence, chaque personnage à sa propre petite histoire, tout juste un prétexte pour se mettre sur la figure à grand coup d'effets visuels.

 

Mais l'histoire et le contenu du jeu ne nous importe peu pour le moment, ce qui ne veut pas dire que c'est un mauvais jeu bien entendu, mais nous allons plutôt traiter de sa version Premium, et de ce qu'elle propose pour justifier un achat de fanboy, comme tout collector de n'importe quelle série.

 

Le collector du jeu une fois ouvert :


Contenu :

 

Le jeu ;

Une grosse boîte carton pour tout ranger ;

Trois CD de drama sur Tales of Eternia, Tales of the Abyss et Tales of Graces F ;

Un petit livre illustré de 220 pages ;

Un lot de skin autocollant pour la PSP ;

Un porte-feuille en cuir ;

Un calendrier format carte postale allant de mars 2012 à mai 2013 avec un support rigide ;

Un bout de pellicule du dessin animé d'introduction du jeu.

 

Prix d'origine : 10,500¥ (environ 75€ à sa sortie)

Dimensions de la box : 19,7*14*10,3cm

 

Le titre étant une exclusivité à la première console portable de Sony, vous n'en trouverez pas sur d'autres supports. Il s'agit également d'une exclusivité japonaise, et il n'y a pas d'autre édition spéciale pour ce jeu.

 

Tout d'abord, cette Premium Edition est regroupée dans une boîte en carton dur, ce qui lui permet de bien tenir à la verticale et de ne pas trop l'abîmer à force de sortir et rentrer son contenu. Le visuel est assez simple dans sa décoration mais donne une impression luxueuse, limite angélique, avec ses inscriptions dorées et son fond façon marbre blanc.

N'étant pas un simple fourreau mais un boîtier, on peut admirer une partie de son contenu en observant la tranche :

Une fois tout ce petit contenu déballé et la boîte écartée, voici ce qu'on obtient :

Mais intéressons nous d'abord au jeu en lui-même : comme on pouvait s'y attendre, la boîte de l'UMD est la version classique du jeu. Pas de code pour un téléchargement exclusif, pas d'éventuelle carte ou un hintbook pour nous aider dans le jeu. Ce n'est pas trop grave, on pouvait s'y attendre, espérons juste que le reste de ce collector nous gâte !

Passons ensuite à ces trois boîtiers format DVD fournis. Il s'agit en fait de trois dramas inspirés des univers de Tales of Eternia, Tales of the Abyss et Tales of Graces F, jeux issus de la licence des Tales of bien entendu. Ces épisodes sont en version originale non sous-titrés, étant donné que ce jeu est normalement réservé à la distribution dans l'archipel nippon. C'est assez bien de la part de Namco de proposer ces trois dramas, produit exclusivement pour cette édition. Chaque CD comporte X épisodes de X minutes, ainsi que quatre à huit musiques. Comment ? Oui, vous avez bien lu, il s'agit de CD et non de DVD ! Peut-être un choix économique, mais il me semble que la distribution de vidéos sur CD au Japon est monnaie courante. Le visuel des jaquettes est assez sympathique, donnant l'impression qu'il s'agit de véritables mangas à l'origine ! Pour ce qui est du contenu, chacun est en droit d'aimer ou non les séries animées japonaises.

Passons maintenant en revue les autres éléments exclusifs à cette édition.

 

On peut trouver un porte-feuille en cuir avec de belles incrusts dorées. Sans être exceptionnel par sa place ou son épaisseur, il reste du plus bel effet pour en mettre plein les yeux des gens, à défaut de mettre plein d'argent dedans !

On peut également trouver un petit paquet de skins autocollants (environ 5 ou 6, la personne possédant ce collector n'a pas voulu ouvrir le sachet) aux couleurs du jeu et de ses héros pour personnaliser sa console, ce qui est assez sympathique car ils sont exclusifs à ce pack et ne peuvent être trouver séparément dans le commerce.

Pour ceux qui veulent aussi se détendre dans un bon fauteuil au coin du feu avec un bon petit livre, un roman de 220 pages (quand même!) avec quelques illustrations style manga est également fourni, racontant sans nul doute une histoire en rapport avec le jeu (désolé, mais vu qu'il y a assez peu d'images, il faut avoir un bon niveau en japonais pour comprendre).

Vous avez sans doute remarque que, dans le précédent paragraphe, j'ai omis de parler de ce qui ressemble à un calendrier et qui est présent dans la dernière photo. Tout simplement pour en parler un peu plus en détail ici.

Il s'agit d'un calendrier partant de mars 2012 à mai 2013, soit un peu plus d'un an, ça laisse un temps de latence si on oublie de le décrocher ! Bon, aujourd'hui il n'(est plus d'actualité, mais si vous aviez acheté le jeu "day one", vous auriez pu vous la péter devant vos amis otakus. D'autant plus que vu qu'il est issu d'un collector de jeu, qui plus est d'un Tales Of, il est illustré. Sur chaque feuille de mois, vous trouverez un bel artwork issu de la licence ; évitez donc de les jeter une fois le mois fini, ce serait bête de perdre des dessins de bonne qualité sur une licence qui vous plaît...

Enfin, le petit clou du spectacle, le dernier objet exclusif de cette Premium Edition n'est pas le plus gros mais donne un côté authentique, un certain cachet au lot présenté : un bout de pellicule, comme sur les bobines de film de cinéma. Ce bout de pellicule reprend des images de la cinématique d'introduction, et à l’œil, les dessins sont d'excellente qualité, on serait presque tenter de trouver un vieux projecteur pour se remettre ses illustrations sur un grand mur blanc, comme si on était au cinéma ! Alors le petit reproche qu'on peut faire à ce petit goodies, c'est que les images présentes dans ce bout de pellicule ne se suivent pas, il s'agit d'images prises indépendamment au cours de la vidéo. Ca enlève un peu d'authenticité à l'objet, même si du coup on voit plus de choses.

Anecdote :

 

Assez peu de chose à dire ne plus à propos de cette version du jeu... Le jeu a été annoncé au Tokyo Games Show en 2011, à une époque où tout le monde avait les yeux tournés vers la PSVita qui allait sortir fin 2011 – début 2012 selon les pays, et où les seuls jeux qui sortaient encore sur PSP en Europe étaient des jeux de football. La console n'étant pas zonée, vous pouvez donc acheter ce pack si vous êtes fan de la série, et si vous le trouver en import.

 

Conclusion :

 

Certes assez cher pour un jeu de PSP, cette Premium Edition de Tales of the Heroes : Twin Brave regorge de goodies et de petites attentions pour que les fans de la série ne regrettent pas cet achat et puissent en profiter pleinement. Les joueurs n'étant pas familier à la série trouveront cette édition dispensable, s'ils n'ont pas été rebuté par son prix en neuf.

 

Les + :

 

Très bien fourni

Fan service assumé

Bonne finition sur la plupart des goodies

 

Les - :

 

Un peu cher

Pas très attirant si on n'est pas fan


Merci à Smalljack de m'avoir prêté son jeu pour le test!

bigvilo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad