Paname, Paname, on arrive...


Même si je déteste cette chanson, force est constatée qu'elle va très bien avec la situation de ce dossier. Suite à un tirage au sort restreint, j'ai pu aller tester la prochaine console de Nintendo, à paraître en mars prochain, la Switch, au Grand Palais à Paris. Le temps, pendant quelques heures, de voir la console de près et d'essayer les futurs titres qui arriveront sur le support.


Et là, dès qu'on rentre dans cette grande salle, on en prend plein la vue: à gauche, la vidéo de présentation de la console que certains ont pu voir dans la nuit de jeudi à vendredi, à droite, la console sous ses différentes formes sous verre, et en face de nous, tout de suite, deux énormes stands pour deux jeux qui devraient porter la console: Breath of the Wild et la nouvelle licence Arms. Le monde commence déjà s'y presser, alors que d'autres grosses stands pointent le bout de leur nez quelques mètres plus loin. Tout d'abord, une zone intéressante sur Mario Kart 8 Deluxe, avec une partie réseau local jouable à 8 en mode nomade, un Splatoon 2 qui propose lui aussi du multi en local, mais cette fois en nomade et en version salon. Sur le fond, on peut voir une zone réservée aux jeux tiers, un stand dédié à Snipperclips (autre nouvelle licence) et un pour le prochain Mario qui sera Super Mario Odyssey (non jouable).
Arrivé après l'ouverture des portes avec fafy de Padérétro, nous arrivons dans une salle déjà bien remplie, mais pas autant qu'un premier jour de solde; il faudra donc patienter un peu sur certains jeux, mais pas autant que pour faire un tour du train de la mine à Disney.


A peine le temps de traverser la salle qu'on repère déjà un stand jouable très rapidement: Just Dance 2017! Alors oui, ce n'est pas le jeu qui va révolutionner la console, mais il n'empêche que la licence a une certaine affection pour les consoles de Nintendo depuis la Wii, et qu'il se devait d'être là. Restant classique puisqu'il s'agit de la version de cette année, on remarque tout de même que la reconnaissance de mouvements est très bonne, en tout cas bien meilleure qu'avec une Wiimote comme sur les versions des deux précédentes consoles. Premier contact avec les JoyCon, très petits en main, avec de petits boutons, mais pas eu l'occasion de tester les boutons pour le moment.

On reste dans la zone des éditeurs tiers avec le test d'Ultra Street Fighter II. Pourquoi ce jeu refait surface aujourd'hui? Peut-être parce que Capcom aime bien le réchauffé... C'est méchant oui; mais en tout cas, ça nous permet de tester le pad pro de la console. Plus lourd que celui de la Wii U, ce qui donne vraiment la sensation d'avoir quelque chose dans les mains, et c'est pas plus mal, avec une croix directionnelle made in Nintendo comme on l'aime. Par contre, l'arrière arrondi n'est pas ultra ergonomique (mais quand j'y repense, il y avait peut-être le système anti-vol de la manette qui gênait). Pour ce qui est du jeu, une nouvelle version de Ken et Ryu, des graphismes très lisses, pas mal de détails et une vitesse de jeu plaisante à l'heure actuelle, sans pour autant dénaturer le jeu originel. On nous promet également une version 16-bit avec la version finale.


Le temps en attendant de jouer de regarder un petit peu comment tourne [b]Fast Racing RMX[/b], et par rapport à la version Neo sur [i]Wii U[/i], on remarque quelques bons changements graphiques, comme des vaisseaux bien plus détaillés et plus en relief (on avait parfois l'impression d'avoir des vaisseaux avec des stickers sur certains modèles), des décors bien plus détaillés et moins flous, donnant plus de réalismes au jeu. Malheureusement, on n'a pas pu le tester; mais pour moi, ce que j'ai vu est très propre, mais le jeu de base étant déjà très beau sur la console actuelle, la claque visuelle ne s'est pas tant faite ressentir.

Même si ce n'est pas dans l'ordre des jeux auxquels on a pu tester, je finis mon résumé de la zone avec [b]Skylanders Imaginators[/b], plus pour tester le JoyGrip que pour le jeu en lui même, il se trouve plus agréable en main que la pad pro, malgré ses petits boutons et surtout ses gâchettes L et R ultra fines.

Entre quelques balades entre les stands, ça a été l'occasion de croiser [b]Satoru Shibata[/b], patron de [b]Nintendo of Europe[/b], incognito au milieu des fanboys qui ne connaissaient sans doute pas cette personnalité de la firme.

Entre les deux grandes parties du salon se trouvait une séparation qui n'était pas anodine, puisqu'il s'agissait de petits box pour tester six mini-jeux de la compilation [b]1, 2 Switch[/b], la démo technique (qui sera bien sûr commercialisé sur la [b]Switch[/b]). Comme je le disais, six mini-jeux jouables à deux à chaque fois:

- [b]Milk[/b]: ou comment faire du "air-traitage" de pis pour avoir du lait. A mourir de rire, histoire également de tester à nouveau la bonne reconnaissance de mouvement et les boutons qui se trouvent sur la tranche des Joycons;

- [b]Samurai Training[/b]: un jeu de réflexe et de reconnaissance simultanée des mouvements; la partie peut durer un petit moment!

- [b]Copy Dance[/b]: un jeu où il faut imiter son adversaire, toujours sur la reconnaissance de mouvements;

- [b]Ball Count[/b]: là, on passe à quelque chose de nouveau: la vibration HD, limite haptique, avec un mini-jeux où il faut retrouver combien il y a de billes dans une boîte en bois, représentée par notre joycon. Et c'est très très réaliste! On sent les billes aller de gauche à droite, de haut en bas et inversement, avec à chaque fois le "tac! tac! tac!" quand on bille touche une paroi! Très saisissant;

- [b]Safe Crack[/b]: a la manière d'un voleur, il faut retrouver les bon cran d'un cadenas pour avoir le magot. Par contre, sur ce coup, je n'ai pas senti la différence entre les petits vibrations classiques et celles un peu plus forte, où il fallait maintenir sa position;

- enfin, [b]Quick Draw[/b]: le jeu de face-à-face de cowboys, où tout le monde croyait voir le prochain [i]Red Dead[/i]. Et non! Reconnaissance de mouvements et rapidité de mise dans ce jeu, classique.


Maintenant que les files d'attente commencent à se réduire car l'heure tourne, les gros stands deviennent plus accessibles, on se dirige donc vers Arms, la nouvelle licence qui sent bon l'e-sport et les parties entre potes histoire de transpirer un peu. Car il s'agit d'un jeu de combat, dans de petites arènes fermées limite à la Pokkén, où il va falloir ratatiner son adversaire à l'aide de coups de poing élastiques, puisqu'on ne s'attaque presque que de loin. Après un léger tuto, on prend les deux joycons en main et la reconnaissance n'est pas trop mal, puisqu'on peut changer les trajectoires de chacun de ses coups pendant que les bras partent, histoire de prendre son adversaire à défaut là où il n'est pas en garde, ou pour esquiver son coup qui annulerait le nôtre. Alors c'est un poil brouillon comme tout jeu de combat où on ne maîtrise pas parfaitement les combos et autres, du coup on a parfois la sensation de qu'un coup ou une garde ne s'enclenche pas. Un petit tournoi était organisé pour gagner des goodies, un petit qui avait moins de dix ans nous a impressionné en sortant pas mal de gars, dont un fanboy absolu qui sentait bon la tristesse.


Et pour en finir avec ce qu'on a pu tester, voici mon ressenti sur Mario Kart 8 Deluxe. Comme son nom l'indique, c'est celui de la Wii U, en une sorte de version GOTY avec les circuits et les persos en DL sur la version de base, plus quelques petites nouveautés (genre les Inkling de Splatoon). Le test s'est fait en multi à 8 local nomade, enfin l'occasion de prendre la tablette en main! Verdict: l'image est ultra propre, j'avais l'impression de voir une version U+ dans ma main, pas un pet de ralentissement, des détails à foison, des couleurs qui pètent, bref, celui qu'on se veut de voir. Sinon ça reste Mario Kart 8.


Par manque de temps, et parce qu'il y avait bien une queue d'une heure trente par ces deux jeux, nous n'avons pas pu tester le Breath of the Wild et Splatoon 2, mais nous avons pu regarder des parties en live; Snipperclips reste également une inconnue pour moi, on n'est même pas allé voir le stand, mais selon le trailer, ça donne ça:


Pour Splatoon 2, les graphismes sont pratiquement identiques au premier opus, d'un côté, si on reste dans cet esprit toon, ces arènes réduites, difficiles de faire mieux niveau distance d'affichage ou détails. L'intérêt réside surtout dans le fait de pouvoir jouer en local en multi, que ce soit en nomade avec la tablette ou sur son écran avec le pad pro, qui prend en compte la reconnaissance gyroscopique, ce qui n'était pas le cas du pad pro de la U. Par contre, j'ai eu l'impression que cette fois qu'il y avait plus de deux couleurs dans l'arène... A suivre. Les joueurs pouvait faire deux parties, une en nomade, une sur télé avec le pad pour tester la reconnaissance de mouvement.


Enfin, pour finir, le gros jeux du salon, The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Une petite zone champêtre a été fait pour l'occasion, et le jeu pouvait être testé de plusieurs façon: en nomade, avec le joygrip et le pad pro. De ce que j'ai vu sur écran télé, ça met quand met une claque, c'est fin et la distance d'affichage est pas dégueu. Par contre, ça sentait un poil la version non définitive, et j'ai remarqué une petite différence au sol sur terre au niveau de l'affichage et 5 mètres plus loin... La version est belle même si pas en 1080p (on parle de 900), est bien supérieure à celle de base (donc sur Wii U, qui n'est pas immonde tout de même), une affaire à suivre.


Voila donc mon petit retour sur ce salon de test de la Switch, je conclurai que les premiers retours sont bons, mais je n'ai pas eu l'étincelle qui me ferait acheter la console à sa sortie, peut-être parce que le choc graphique n'est pas immense (on voit de la Xbox One quoi), que la technologie est bonne mais pas forcément si différente de ce qui s'est déjà fait et peut-être parce que ça sent les jeux de la U et qu'il n'y a pas eu un retour d'une licence forte qu'on ne revoit plus trop en ce moment (genre Metroid ou F-Zero). Mais la console reste intéressante, surtout pour avoir la même ludothèque console de salon / console portable sans avoir deux fois le même jeu et à avoir à acheter deux consoles différentes, donc de pleurer un peu niveau financier.


bigvilo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad