Éditeur: UbiSoft

Année: 2001

Support: Playstation

 


Un jour il faudrait que j'arrête. De tester des jeux que personne ne veut tester?! Non non, loin de là, je serai toujours là pour vous proposer des satires de jeux qui les méritent, ne vous inquiétez pas. Non, un jour il faudrait que j'arrête de faire des tests de la loose sur des jeux mettant en scène des héros plus ou moins pour enfants ou alors issus de dessins animés. Si vous vous souvenez bien (ou si vous trichez en allant voir la liste des tests), il y a eu Shelly de la licence Barbie, Bob le Bricoleur, Crazy Frog, The Tick, Action Man ou encore Superman. Alors je ne dis pas qu'il n'y a eu que des mauvais jeux sur ces licences là (quoi que, Crazy Frog...), mais on est pas là pour parler de ça, on est là pour parler d'un nouveau massacre de licence pour la vente à tout pris aux petits enfants et fanboys qui n'attendent que le messie qui fera naître la lumière et de bons jeux sur leur(s) licence(s) préférée(s).

Et je vais être catégorique, si Batman of the Future: Return of the Joker était ce jeu, on ne serait pas ici pour en parler. Donc si vous êtes fan du dessin animé, d'une part allez voir les films récemment sortis sur l'homme chauve-souris ou allez voir le dessin animé Les Aventures de Batman & Robin (sortie au début des années 90), d'autre part éloignez vous de votre écran d'ordinateur, vous risqueriez d'être choqué.

Batman of the Future: Return of the Joker est un beat'em all en 3D inspiré de la série animée Batman: la Relève que l'on pouvait voir entre 99 et 2001 sur nos petits écrans. Il s'agissait d'un BatmanBruce Wayne est proche de l'âge de la retraite, il lui faut donc préparer la relève pour protéger Gotham City des méchants qui arpentent encore les rues. Vous incarnez Terry, un jeune des rues que Wayne a pris sous son aile après avoir vu qu'il était capable de devenir le nouveau Batman. C'est là que vous entrez en jeu: dans la peau du jeune adolescent, vous allez devoir vous lancer à l'assaut des sbires du Joker qui est de retour (lui n'a pas pris une ride) à Gotham qui projettent de s'attaquer aux différents éléments de la firme Wayne Enterprise et de son personnel.

Pour vous aider dans cette purification des rues, Bruce sera là pour vous coacher au long de vos missions, mais vous disposerez également de différentes armes comme le nunchaku magnétique, le dark sabre ou encore les fameux disques en plastique en métal qui faisait déjà parti de l'inventaire du véritable Chevalier Noir.

Il est maintenant l'heure d'en découdre. Vous voilà lancer dans l'aventure. Techniquement, ça n'a rien de grandiose: pas de cel shading (ça n'existait pas à l'époque) mais un rendu comic noir pas trop mauvais. Enfin, pas trop mauvais si on éclipse les personnages aux formes un peu triangulaire, les animations plutôt raides et la plupart des effets visuels totalement ratés. Mais sinon, ça va!

Notre Batman est fin comme l'oiseau, ça lui va bien vu qu'il est censé être jeune; si on devait faire le véritable Batman à 80 ans (l'âge qu'il a dans le jeu), il ne serait pas aussi svelte! Mais bon, quand on le voit s'agiter dans tout les sens pour essayer de donner ses coups de poing et surtout ses coups de pieds, on est en droit de se demander s'il n'a pas un balai dans l'arrière train. Nan mais regardez l'image juste au dessus, c'est flagrant comme le nez au milieu de la figure! Alors je ne sais pas si ce sont les combinaisons en latex moulant, mais à première vue, il a l'air d'avoir des mœurs assez spéciales...

Sinon, les ennemis n'ont pas ce privilège et sont assez "flex" dans leurs déplacements, en admettant qu'ils en fassent souvent. Car oui, ils bougent peu, mais une fois qu'ils sont vers vous, les coups sont rapides et fluides, un peu la différence des vôtres!

La difficulté du jeu est réellement importante, au point d'en rebuter même les plus fans du dessin animé (car les fans du Chevalier Noir ne daigneront même pas jeter un œil à ce jeu): même en mode difficulté Facile, le jeu est extrêmement dur, en partie à cause de la prise en main absolument effroyable, d'un système de visée très mal pensé et d'une 3D à caméra fixe qui n'est pas vraiment le meilleur système pour ce genre de jeu. En clair, finir le jeu aurait pu être un des travaux d'Hercules (ou d'Astérix, tout dépend votre culture populaire).

Malgré tout, il y a de bonnes idées dans le gameplay, notamment avec le choix d'orientation dans sa manière d'être avec les ennemis. Je m'explique: en ouvrant le menu disponible en appuyant sur Select, vous pourrez choisir entre "Normal" pour avoir un héros équilibré et pouvant utiliser trois styles d'armes, "Défensif" où votre garde et votre résistance seront accrues au détriment de votre vitesse et de votre puissance de frappe (avec un objet utilisable), "Esquive" pour augmenter votre vitesse et "Offensif" pour avoir un éventail de mouvements légèrement accru et une attaque importante. Vous verrez des différences au cours du jeu, mais malheureusement, vu la difficulté du jeu, il faudrait que ces quatre points soient disponibles simultanément pour avoir une progression correcte dans le jeu!

Mais comme je l'ai dit plus haut, la prise en main est ultra stressante. Alors quand on regarde les touches attitrées pour les différentes commandes, rien d'affolant; mais quand on remarque une fois dans le jeu que l'on ne peut pas attaquer en sautant, que les combos ne sont pas accessibles avec une stratégie normale ou une autre, que la garde est pratiquement inutile tellement les ennemis sont rapides et que vous, vous êtes lent, ou encore à cause du système de visée (je vais en parler, rassurez vous) que vous n'aurez qu'une envie: trucider votre pad à chaque mort. Et pour en venir au système de blocage d'ennemi mal pensé, il arrive de temps en temps que ce système vous fait «regarder» un autre ennemi qui vient d'arriver sur la zone de combat alors que vous n'avez pas fini d'en découdre avec l'actuel. Mais pourquoi être aussi cruel?!

Côté musiques, on a le droit à des boucles de son rock que l'on pouvait entendre dans le dessin animé, et ce n'est pas toujours de bon goût, surtout que les quelques musiques du jeu passent en boucle dans les niveaux, et recommencent du début à chaque fois que vous changez de zone... Rien de plus stressant pour les oreilles et pour l'intégrité mentale! Pour ce qui est des bruitages, on va juste dire que la Playstation a réussi à faire mieux avant et après, pour rester correct.


Je ne saurais vous dire combien il y a de niveaux dans ce jeu, étant donné que je n'arrive pas à passer le deuxième niveau à Wayne Enterprise... Et oui, ça arrive! Malgré tout, sachez que l'expérience sera rallongée grâce au mode Contre la montre qui vous permet de choisir contre quels types d'ennemis vous allez vous fritter (avec la difficulté qui va bien) dans un lieu clos. Bonne idée, malheureusement mal exploitée, avec notamment l'absence d'un mode Survival basé sur le même principe où il faudrait tenir le plus longtemps possible contre des ennemis de plus en plus forts. Et puis vous trouverez le jeu encore plus long à cause des temps de chargement incessants, parfois entre deux petites zones avec trois ennemis... De quoi péter un câble par moment!

Verdict: si vous venez de vous faire la trilogie de films de Christopher Nolan et souhaitez faire durer le plaisir des aventures de Batman, ne démarrez surtout pas Batman of the Future: Return of the Joker.

bigvilo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad