Date de sortie française : Jan. 1995 [Jap] / Sept. 1995 [US/Pal]

Éditeur : TAKARA /TamSoft

Genre : Versus Fighting 3D

Support : PlayStation

Fin 1994, la guerre des 32bits est lancée au Japon, la Saturn de l'experimenté SEGA et la PlayStation du "petit nouveau" SONY. Alors que le sort du combat est plus indécis que jamais, SEGA distribuant des conversions de ses hits de salle d'arcade, SONY réplique avec Ridge Racer évidemment, écrasant tout en terme de rendu et de vitesse à l'époque mais avec Battle Arena Toshinden, qui est un titre original et exclusif à la console [annoncé en tant que tel en tout cas] pour concurrencer la référence Virtua Fighter. TAKARA créa donc le premier jeu de combat Versus en 3D avec armes blanches et autre joyeuseté. Mais cela est il suffisant pour renverser le cultissime titre de SEGA ?

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

L'été 1995, en France, tout le monde n'a d'yeux que pour la Saturn de SEGA, Daytona Usa et surtout Virtua Fighter en mettent plein les yeux, de la "vraie" 3D comme dans la salle d'arcade. Mais le prix de la bête calmeront les ardeurs des impatients ... qui savent que la PlayStation de SONY débarque peu après la rentrée, quelques mois à attendre pour se décider. Et là SONY frappe un gros coup, moins cher, plus performante en 3D, plus prometteuse tout simplement. Les fanatiques choisiront SEGA compte tenu de son experience et de son catalogue arcade mais le grand public et ceux qui ont le nez fin auront compris que le petit nouveau avait taper un gros coup ! SONY sortit donc sa console avec des titres de lancement de qualité : Ridge Racer, WipeOut, Twisted Metal ou encore Battle Arena Toshinden. Ce dernier ayant pour but de concurrencer le maitre en la matière, Virtua Fighter, tout en apportant son lot de nouveautés.

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

Graphismes :

C'est simple, c'est le plus beau jeu de combat 3D à sa sortie. Coloré, moderne, les personnages sont haut en couleur. Place au Gouraud Shading avec des textures mappées ! Virtua Fighter et son Flat Shading prennent 10 ans d'un coup. Les mouvements sont surprenants et souvent inédits dans un environnement en 3D à l'époque.

L'animation est fluide, lente mais fluide, TAKARA a rempli son contrat en proposant un moteur 3D mettant en valeur les capacités naissantes de la PlayStation. C'est incroyable, on tourne autour de l'adversaire à 360°, les effets speciaux de boule de feu ou autre anneau de lumière sont bluffants. C'est simple, à la sortie de la PlayStation, les écrans de demonstration ne proposaient que 2 titres, l'inégalé Ridge Racer et l'inédit Battle Arena Toshinden.

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden  [RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

Musiques :

La nouveauté pour l'époque c'était la qualité CD des bandes son ainsi que des voix digitalisées. Forcement c'était tout nouveau tout beau. Les combattants poussent des cris lors de l'éxécution des attaques, le tout sur une bande son Pop Rock entrainante, il n'en fallait pas plus pour trouver cela extraordinaire. Avec du recul, ca fait le boulot, c'est classique, sans génie.

Maniabilité / gameplay :

On retrouve donc 8 combattants, avec chacun une arme de predilection et sa raison d'être ici :

  • Eiji Shinjo - Combattant à l'épée, japonais, le héro du jeu, à la recherche de son frère disparu lors du précédent tournoi.
  • Kayin Amoh - Combattant à l'épée, anglais, le rival du héro, participe pour venger son père, tué lors du dernier tournoi.
  • Sofia - Armée de son fouet, celle jolie blonde russe [peu vétu] est ici pour retrouver la mémoire [?]
  • Rungo Iron - Le colosse du jeu, armé de sa marre, il est ici pour retrouver sa femme et sa fille kidnappées.
  • Fo Fai - Un vieux tueur chinois ayant des pouvoirs magiques avec des gants griffes, sacré programme.
  • Mondo - Un ninja armé d'un baton [qui s'allonge comme dans Dragon Ball] qui vient détruire l'organisation organisatrice du tournoi.
  • Duke B. Rambert - Le français de la troupe, avec une bonne grosse épée. Il est juste là pour se venger de la défaite subit face à Eiji.
  • Ellis - Une danseuse mignonne qui voyage à la recherche de trace de vie de son père
Du classique, le background n'est pas vraiment exploité dans cette version mais à le merite d'être là.
[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

La révolution à l'époque, c'est de pouvoir tourner autour de l'adversaire, à 360°. Les touches L1 et R1 servant à faire ce fameux saut permettant de contourner les attaques ou d'attaquer l'adversaire sur un côté. Ca changeait tout ! Pour le reste, Battle Arena Toshinden est très classique, si l'on enlève cette possible de saut sur le côté, la maniabilité est proche d'un Street Fighter 2. Boule de feu, protection, saut, enchainement, du classique 2D dans un environnement en 3D "exploitable". La bonne idée de ce jeu, reprise par d'autres ensuite.

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden [RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

Scénario :

Pour l'histoire des personnages, c'est indiqué plus haut. De façon plus globable, il s'agit d'un tournoi organisé par un groupe nommé "Secret Society" et c'est le destin qui amène les 8 voyageurs dans ce dernier ...

Replay value :

 Il est plaisant de rejouer à Battle Arena Toshinden, tourner autour de l'adversaire, tout cela est terriblement dynamique, mais l'on se rend vite compte des limites du système, la lenteur d'éxécution, le nombre de coups, de personnage, aussi sympathiques soient ils, donne une durée de vie au jeu réduite. Alors on y rejoue parce qu'il s'agit malgré tout d'un monument du jeu de combat en 3D, même si Soul Edge a tout fait mieux que lui ensuite, même si ses suites sont navrantes, il merite que l'on y rejoue malgré tout.

Anecdotes : 

  • Annoncé comme une exclusivité SONY, le jeu sortira sur SEGA Saturn l'année d'après sous le nom Battle Arena Toshinden Remix [rappel à Virtua Fighter Remix sur la même console], avec des personnages supplémentaires et un "vrai" mode histoire par exemple. Hélas le jeu accuse déjà du retard face à la concurrence. Une année d'écart c'est un gouffre à l'époque tant l'évolution de la 3D est rapide.
  • Le titre a également était porté sur PC, dans une version DOS avec Earthworm Jim jouable [?]. On notera aussi l'existence d'une version GameBoy mais dans un jeu de combat 2D classique [logique].

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

  • Battle Arena Toshinden connu des suites [2,3 et 4], une version KIDS nommée Battle Arena Nitoshiden, un jeu de Puzzle ainsi qu'une adaptation en dessin animé.

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden [RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

  • Il y a 2 personnages cachés / jouables dans Battle Arena Toshinden, Gaia, le boss de fin ainsi que Sho Shinjo, le frère disparu de Eiji.
  • La version japonaise n'a pas la même bande son que les versions occidentales, même si les mélodies restent les même, les instruments utilisés sont différents. On notera également que les paroles [pourtant en anglais] sur la musique du stage de Sofia ont été enlevées parce trop "suggestives". Pour les mêmes raisons, les voix de Sofia et d'Ellis sont plus "serieuses" dans ses versions.
  • Un utilme opus est sorti en décembre 2009 sur Wii, avec Dream Factory aux commandes [Tobal, Ergheiz] uniquement au Japon.
[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden  

Conclusion :

Battle Arena Toshinden est et restera comme un pionnier dans le jeu de combat 3D. Le premier jeu de combat à l'épée [et autre] dans une environnement 3D exploitable. Malheureusement pour lui, les adaptations arcade de Namco, Tekken et surtout Soul Edge auront raison de sa peau [et de celle de ses suites]. Malgré tout il reste un titre de qualité, simple, efficace et surtout là pour occuper un terrain où Virtua Fighter regnait en maitre. Sayonara !

[RETRO TEST] Battle Arena Toshinden

Lenny

Retrouvez l'émulateur du jeu PlayStation chez notre partenaire GameTronik !

Émulateur: http://www.gametronik.com/site/emulation/playstation/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

jeux collector retrogaming collection jeu jeux video collectionneur musée sega nintendo sony atari microsoft lenny shintracteur vaergas collector import Sony Playstation 3 (PS3), Playstation 2 (PS2), PSP, PSone - Nintendo Wii / Revolution, DS Lite, DS, Gamecube, Nintendo 64, Game Boy Advance SP, GBA, Gameboy, SNES Microsoft Xbox, Xbox 360 (X360), Windows Vista, Windows XP - Sega Dreamcast, Saturn, Master System, Game Gear - N-Gage QD, Neo Geo, GP32, GP2X, Gizmondo, Atari, Amiga, Amstrad